La citation du lundi #201

En ce dernier lundi d’octobre, voici la citation que j’ai choisie et qui m’accompagnera cette semaine.

« La plus grande aventure que vous puissiez entreprendre est de vivre la vie dont vous rêvez. »

– Oprah Winfrey

Pour d’autres citations

Pour recevoir ma lettre, en toute amitié, à toutes les deux semaines, remplis le formulaire ci-dessous. N’oublie pas de confirmer ton inscription en retournant dans ta boîte de courriel.

Abonnez-vous à notre infolettre et rejoignez les 83 autres abonnés.

L’automne et l’hiver

L’atelier d’écriture de Ghislaine nous propose d’écrire un texte à partir de l’alphabet. Nous sommes dispensés des lettres: W, X, Y et Z.

Automne, saison des couleurs
Bouleaux, frênes, érables et
Chênes majestueux tourneront
Doucement vers le rouge, le jaune
Et l’orangé.  Par jour venteux, une
Farandole de feuilles tombées
Garniront le sol du boisé
Heureusement,
Il neigera bientôt… ça fera la
Joie des enfants
Kermesse sur neige
Lainages, bottes et foulards
Manteaux, tuques et mitaines
Nuits fraîches, tempêtes et poudrerie
Occuperont les conversations
Pour les prochains mois
Québec, hivers rigoureux
Rien à faire, on ne s’en
Sort pas
Toujours la même chose
Une année suit l’autre
Vaut mieux s’y faire!


Les hauts et les bas

Après s’être fait masser vigoureusement
à tour de rôle,
ils se sont perdus
dans cette cuve remplie d’eau.
La peur au talon
de ne plus se revoir
dans ce tourbillon savonneux.

En regardant vers le haut.
il croit l’apercevoir...
Est-ce un mirage?

Mais non,
il doit faire face à cette réalité
Pour ne pas dire fatalité!
Madame Blancheville qui,
depuis toujours,
obsédée par la blancheur
Une obsession!
Voilà qu’elle l’asperge
d’un jet de javelisant…
Quelle répugnante odeur!

L’essorage, à son tour
le fait chavirer
cul par-dessus tête!
Difficile pour un bas!
Le voilà qu’il s’imagine
le pire des scénarios…

« S’il fallait que je ne retrouve plus l’autre, qu’adviendrait-il de moi? »


Écrit selon les consignes données par l’atelier d’écriture de Ghislaine. Huit mots imposés à insérer dans notre texte: Haut tour apercevoir mirage réalité eau blancheurbas

Mes petits bonheurs d’octobre

Mes petits bonheurs d’octobre se veut le trente-huitième billet sur le sujet! C’est ici que je partage mes découvertes et ce qui m’a rendue heureuse et souvent, ce ne sont que de petites choses! Et oui, déjà la fin du mois d’octobre. Le temps passe trop vite!


PETITS BONHEURS, TOUT SIMPLEMENT…

Au quotidien. Prendre le temps d’apprécier ces petits moments.

  • Souper au resto
  • Se réunir autour d’une table en famille
  • Se préparer un tartare
  • Écouter une série télé
  • Changer ses habitudes, nouvelle saison oblige
  • Observer les couleurs
  • Aller aux pommes
  • Prendre un café en terrasse

LE BONHEUR DE CRÉER…

« Samedi de créer« . Je t’invite à visiter cette rubrique à chaque samedi pour découvrir ce qui a été créé dans mon atelier du bonheur.


CHANGEMENT DE SAISON

L’automne est là depuis maintenant un mois. Les arbres qui avaient revêtu leurs atours de saison se dénudent rapidement. En marchant, ce matin, je voyais les dernières feuilles atteindre le sol. Tout devient gris.

Mais je ne suis pas triste, loin de là. On entre dans la saison du cocooning.

Grâce aux multiples ateliers de M comme Muses, (pour les Muses d’Europe, c’est ici) je suis invitée à rejoindre ma table de création, rendez-vous quotidien avec moi-même. Nul besoin d’être une artiste pour se joindre au groupe.


UNE BELLE SURPRISE

Quel bonheur que d’ouvrir la boîte aux lettres et d’y découvrir une belle enveloppe provenant d’un autre continent. Une enveloppe remplie d’images et de matière première fabriquée par une Muse bienvaillante.

PHOTO DU MOIS

Je t’invite à visiter la catégorie: La photo, une passion.

À la fin du mois de septembre, j’ai ajouté quelques photos prises lors de randonnées d’automne.

L’automne au ras du sol


J’ESPÈRE QUE MES PETITS BONHEURS D’OCTOBRE T’ONT PLU. 

À ton tour de me parler de tes petits bonheurs…

Créations d’octobre

Créer, juste pour le plaisir. Les bienfaits sont multiples. Je te laisse entrer dans mon atelier pour voir mes créations d’octobre.

Mon bol sacré
Que je porte fièrement
Fidèle messager
Qui calme mes tourments

Le coeur bien au chaud
Je ferme doucement les yeux
Doux cocon silencieux


Souveraine ma reine
Au coeur flamboyant au vent
Guide bienveillante


Boum! Boum! dit le coeur


Un coup d’pinceau, un coup d’bonheur.
J’endosse mes habits d’artiste,
je mets un peu de couleur
Dans ma vie d’idéaliste.

Être chez soi c’est aussi se réunir autour d’une table.


Je t’observe du toit
Sous cette lunaison
Oui, sens-toi chez toi
Dans cette maison


Doux et chaud cocon
Au rythme des quat’saisons
Au diapason


J’espère que ma petite tournée t’a plu… reviens me voir, je ne suis pas « sorteuse' »!

Suis-moi sur Instagram.

TRANCHE DE VIE D’UNE SEXAGÉNAIRE – Transformation

Le texte suivant m’a été inspiré par les mots imposés par Ghislaine ainsi que par l’automne, la plus belle saison du Québec.

Mots imposés: Joli, ton, oasis, odeur, verdure, obole, ombre, ciel


Transformation

Comme à tous les matins,
Blandine regarde par la fenêtre.
Le ciel est bleu, mais pas pour très longtemps.
Au loin, elle aperçoit l’ombre d’immenses nuages gris,
un ton de gris manaçant qui annonce la pluie.

Heureusement, le vent est absent.
Elle connait son ciel par coeur,
elle sait qu’elle a suffisamment de temps
pour sa promenade quotidienne.

Sans aucune hésitation,
elle enfile ses espadrilles,
enroule un joli foulard autour de son cou
et décide d’apporter un parapluie… juste au cas!

Depuis quelques mois,
elle a pris l’habitude de sortir
pour marcher à tous les matins.
Elle se retrouve immanquablement dans ce sentier
qui lui apporte le réconfort dont elle a tant besoin.

Une oasis de paix entourée d’arbres gigantesques qui,
en ce mois d’octobre, se transforment
en revêtant leur plus beaux atours.
Bientôt, les arbres perdront leurs feuilles, une à une.
Elles se déposeront au sol
telle une obole au fond d’un panier.
La verdure des sous-bois disparaîtra, tranquillement,
ramenant cette odeur de feuilles humides, si familière,
qui nous prépare mentalement
à la rudesse de l’hiver.

Je lis sous la couette

Lire sous la couette, quelle belle façon de s’éloigner des écrans de toutes sortes!

Dernièrement, j’ai fait le plein de livres à la bibliothèque de mon quartier et j’ai envie d’en partager le contenu avec toi.

Catégorie roman

La vie est non remboursable

Ce roman québécois a été écrit par Suzanne Roy, auteure que je découvre avec grand plaisir. Il a été publié chez Les Éditions Maison Rose.

Le fiancé de Dani (personnage principale du roman) la laisse pour une autre… une semaine avant leur mariage. Le voyage étant non-remboursable, elle décide de partir quand même pour Paris… mais seule. Avec l’aide de la compagnie d’aviation, elle réussit à vendre un des billets, ce qui lui permettra de faire la rencontre d’un jeune homme optimiste malgré ce qu’il traverse en ce moment. Une rencontre remplie de belles surprises!

Un livre qui m’a fait verser des larmes à quelques occasions. Un livre qui fait réfléchir et qui nous rappelle l’importance de vivre le moment présent et surtout d’accueillir les multiples surprises que la vie nous offre.


« Les belles surprises sont souvent (les plus) imprévisibles, surtout celles du coeur. »

– Suzanne Roy

Catégorie Art

Carnets et journaux

… DE VAN GOGH, MOZART, ANNE FRANK, MARIE CURIE, ALBERT CAMUS et beaucoup plus encore. Publié chez GEO.

Parcourir l’histoire à travers des segments de carnets et journaux intimes au fil du temps. J’ai adoré lire ce magnifique livre largement illustré. Un livre que j’aimerais conservé sur les rayons de ma bibliothèque pour pouvoir le feuilleter à nouveau. Cadeau extraordinaire à offrir à un amoureux des carnets de toutes sortes.


Catégorie Humour

Humeurs d’une femme mûre et divertissante

Livre écrit par l’humoriste québécoise Lise Dion réunissant des textes courts sous forme de capsules. Elle nous partage ses humeurs au fil du quotidien, elle nous parle de tout… de l’amour, de ses petits bonheurs. Peut-être que tu t’y reconnaîtras dans certaines capsules. 😉

Un livre à lire sous la couette, dans le train ou dans ton fauteuil préféré!


Et toi, que lis-tu en ce moment?

Tu trouveras d’autres suggestions provenant de mes lectures sous la catégorie « PAL (pile à lire)« .

Les deux pieds dans le sable

Depuis quelques jours, cette chanson de la Compagnie Créole lui trotte dans la tête comme un ver d’oreille.

« Ça fait rir’ les oiseaux.
Ça fait chanter les abeilles.
Ça chasse les nuages
Et fait briller le soleil. »

Assise dans le taxi qui les ramène de l’aéroport à la maison, elle appuie la tête sur son épaule et ferme les yeux quelques minutes. 

« Vous avez fait bon voyage? » demande le chauffeur en les regardant dans son rétroviseur. »

Affirmatif » lui répond sans hésiter son amoureux.  « On se serait cru au paradis! »

Elle sourit en gardant les yeux fermés.  Cet homme qu’elle aime éperduement!  Il est tellement beau.

Quelle chance ils ont eue de faire ce voyage dans les Caraïbes, ils en avaient tellement besoin.  Février est si froid au Québec. 

Elle se revoit encore, assise sous le parasol, les deux pieds bien enfoncés dans le sable à siroter un rhum jus d’orange.  Et il y avait toujours cette odeur d’héliotropes qui flottait dans l’air et qui lui rappelait le parfum du lilas de son enfance.  Ces parcelles de petits bonheurs qu’elle apprécie et qu’elle accumule au fil du temps.  Merci la vie!

Ce genre d’escapade a toujours eu un impact positif sur leur vie de couple.  Les voyages, cette façon bien à eux qu’ils ont développée, leur permettent reconnecter tel les deux hémisphères du globe terrestre.  Prendre du temps pour eux et mettre sur pause pour quelques jours le train-train quotidien du métro-boulot-dodo. 

Heureusement, dans ces moments, ils peuvent compter sur leurs parents, fidèles alliés, à qui ils confient les enfants à chaque année.  Ils en ont de la chance.  Et surtout, ils ne l’ignorent pas, contrairement à bien d’autres!

Ils savent depuis longtemps comme il est important de préserver la flamme dans leur couple car, un jour, les enfants prendront leur envol… et feront leur propre vie!


Ce texte a été écrit dans le cadre d’un challenge d’écriture proposé par Marie Kléber de l’Atmosphérique.

Les consignes étaient d’insérer 9 mots imposés ainsi que 5 autres mots débutant par les lettres « PAR ».

Les mots imposés: allié, hémisphère, impact, taxi, héliotrope, chance, envol, affirmatif, créole.