Le bonheur selon… Claire-Emmanuelle

Aujourd’hui, je t’amène du côté de la France à la rencontre de Claire-Emmanuelle qui a bien voulu nous partager ses petits bonheurs. J’ai connu Claire-Emmanuelle grâce au Cercle des Muses. Depuis plusieurs années déjà, on échange des images et du papier. (Claire-Emmanuelle fait de magnifiques papiers « à la main » que j’utilise parfois sur mes cartes de souhaits. Sans plus tarder, voici le bonheur selon… Claire-Emmanuelle.

J: Claire-Emmanuelle, selon toi, qu’est-ce que le bonheur?

C-E: Le bonheur c’est quelque chose que je ressens, à un instant. D’un coup je me dis, je sais : « c’est le bonheur! » « je suis heureuse ici/ maintenant ». Et m’en rendre compte sur le moment. Capter les yeux de ma fille émerveillée devant un spectacle de cirque, tenir la main de mon mari, sentir la paix dans un lieu de nature vivant, tranquille, crépitant, si on tend l’oreille. Recevoir un appel de mon amie et sentir la gratitude de vivre une amitié comme celle-ci. Tous ces moments de vie pour lesquels j’ai de plus en plus d’attention et de gratitude.

J: Dis-moi, de quoi as-tu besoin pour être heureuse?

C-E: De paix, de gens que j’aime, de m’émerveiller.

J: Et qu’est-ce qui te rendrait plus heureuse?

C-E: Voir plus souvent mes amies proches, notamment, ma meilleure amie. Voyager plus souvent sur des terres qui m’attirent, avec des personnes en qui j’ai confiance, avec qui je m’amuse ou que j’admire. Partager plus facilement des moments conviviaux avec des gens que j’aime, famille ou amis proches.

J: Et si tu me parlais d’un moment heureux de ta vie…

Crédit photo: Claire-Emmanuelle

C-E: Il y a environ 3 semaines, me trouver dans un lieu que j’aime profondément, pour sa beauté, son calme, sa générosité, comme les personnes qui l’habitent. Être au milieu d’une nature qui me soutient, des fleurs plus belles les unes que les autres, au début du printemps. Accueillie et accompagnée par des personnes bienveillantes, présentes, respectueuses. Je peux aujourd’hui ressentir quand je me trouve sur une terre qui me nourrit, et du coup, absorber dans mon cœur ces moments, que je peux partager, comme maintenant. Moment magique alors que j’étais, tôt le matin, assise près des arbres et des fleurs : quatre lièvres sont sortis des fourrés et se sont enfuis en galopant.

J: Qu’est-ce qui te procure de la joie au quotidien?

Crédit photo: Claire-Emmanuelle

J: Lorsque j’ai demandé à Claire-Emmanuelle de me partager ce qui lui procure de la joie au quotidien, j’ai pu constater que plusieurs moment dans la journée lui apportent de la joie. Elle me faisait remarquer que le mot « Joy » est même inscrit sur le pendentif qu’elle porte. Voici la liste que Claire-Emmanuelle a dressée…

  • La créativité;
  • Voir ma fille grandir, jouer, changer;
  • Regarder dehors et ressentir la chance d’avoir un jardin, pouvoir poser mes pieds sur la terre, être tranquille;
  • Vivre dans une maison pleine d’amour (même si bien sûr, il y a aussi les soucis et les colères, les chagrins, les choses qui pèsent, ça ne change pas l’amour qu’il y a dedans);
  • Lire chaque soir;
  • Faire un jeu de société avec mon mari;
  • Écrire ou parler à mes amies;
  • Manger des macarons aux saveurs de la Corse, quand on y va. Menthe, arbousier, cédrat, bergamote, châtaigne…

Et plein d’autres choses.

J: Parle-moi de tes passions.

C-E: La créativité, les mots, les gens, rencontrer de nouvelles cultures, voyager. L’artisanat, la découverte de soi et de comment fonctionne l’être humain.

J: Dirais-tu qu’il existe une recette du bonheur?

C-E: Peut-être apprendre à le ressentir. Détecter ce qui nous rend heureux et le suivre, l’amplifier dans notre vie, petit à petit. (photo RIVIERE : en Corse, un lieu que j’aime et que je trouve magnifique, qui me ressource et m’émerveille à chaque fois)

Crédit photo: Claire-Emmanuelle

J: La pandémie a apporté son lot de négatif dans nos vie, mais, en y réfléchissant, dis-moi, qu’est-ce qu’elle a apporté de positif dans ta vie?

C-E: Du repos. Du temps ensemble avec ma fille et mon mari.

Du silence: même si nous n’habitions pas proche d’une grande route, je me suis rendue compte à quel point la circulation automobile était une pollution sonore. J’ai apprécié le calme, moins de bruit.

En photo, le gâteau que nous avons fait pour fêter la fin du confinement.

Crédit photo: Claire-Emmanuelle

J: Et sur une échelle de 1 à 10, quel serait le niveau de ton bonheur?

C-E: 7 ou 8.

J: Aimerais-tu ajouter autre chose?

Merci à toi de m’avoir invitée à ce jeu de questions-réponses, et pour, à travers ton blog, persévérer dans ta quête du bonheur et partager avec nous ce que tu trouves en chemin.

J: Pour terminer, quelle est ta citation préférée?

« J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé ».

– Voltaire

Merci Claire-Emmanuelle de t’être prêtée au jeu.


Alors, si tout comme Claire-Emmanuelle, tu aimerais participer à: Le bonheur selon…, je t’invite à m’envoyer un courriel à josee@desmotsetdesimages.com et il me fera plaisir de te faire parvenir les questions.

Le bonheur selon… Elea Laureen

Le bonheur selon… Elea Laureen

Cette fois-ci, je t’amène en Belgique pour découvrir Elea Laureen qui se qualifie, non pas de poète, mais plutôt de « brodeuse de mots ». Je t’invite à lire sa poésie en cliquant sur le lien que tu trouveras à la fin de l’entrevue. Sans plus tarder, voici « Le bonheur selon… Elea Laureen« .


J: Dis-moi, selon toi, qu’est-ce que le bonheur?

E.L.: Pour moi, le bonheur n’est qu’un état de conscience. Chacun le cherche partout alors que le bonheur est tout petit, dans les choses simples de la vie comme le chant des oiseaux à l’aube, l’odeur du café au petit matin, le rire des enfants, le murmure de l’eau, le parfum des fleurs. Tous ces petits éclats de joie sont source de bonheur, encore faut-il savoir les cueillir à l’instant où ils naissent! Tiens, en parlant de naissance, il existe aussi des bonheurs très grands, ce sont ces instants où la famille s’agrandit, quand on devient parents ou grand-parents. Mais au fond, le bonheur, n’est-il pas tout simplement un état d’esprit, il suffit d’apprécier la vie, le bonheur vit à l’intérieur de nous… Gardons bien en vue, l’enfant intérieur qui s’émerveille de tout. Et la vie sera remplie de magie.

Crédit photo: Elea Laureen

J: De quoi as-tu besoin pour être heureuse, qu’est-ce qui te procure de la joie au quotidien?

E.L.: De pas grand chose en fait. De paix intérieure, de rayons de soleil, des oiseaux, des fleurs, de mes enfants et surtout de mes petits-enfants. Leano et Luciana sont un arc-en-ciel de lumière dans ma vie de grand-mère. Avec eux, je retrouve l’enfant intérieur et cette envie d’émerveillement et de magie.

J: Qu’est-ce qui te rendrait encore plus heureuse?

E.L.: Un monde de paix, moins de souffrances, moins de misères. Une terre d’amour universel. Plus de conscience envers tous les êtres qui peuplent cette terre que ce soit animal ou végétal. Chaque acte irréfléchi me terrifie, mon coeur souffre et mon âme pleure. Comment leur faire comprendre que nous sommes tous connectés à cette nature? Et chaque fois que nous lui faisons du mal, c’est à nous-même que nous en faisons. Ma tristesse est profonde quand je vois dans quel état se trouvent les forêts et les océans. Nous sommes chacun UNIS VERS! Protégez tout ce qui vous entoure.

J: J’aimerais que tu me parles d’un moment heureux de ta vie.

E.L.: La naissance de mes enfants. Ce fut pour moi un moment de profonde joie et en même temps, la naissance d’un amour incommensurable. Je ne peux l’expliquer mais quand on a posé ma fille sur mon coeur, j’ai ressenti tellement d’émotion, comme si mon coeur allait exploser. Nous sommes très fusionnelles avec mes filles, à tel point que souvent, nous disons les mêmes phrases en même temps. Ce qui fait rire… Mon aînée, c’est mon portrait tout craché. Mes filles, mes bébés, même si elles ont plus de 30 ans.

J: Et si tu me parlais de tes passions.

E.L.: Mes passions sont la photo et l’écriture. J’ai reçu mon premier appareil photo à ma première communion, j’avais onze ans et j’adorais photographier le ciel et les nuages. Je ne sais pas pourquoi, mais j’étais fascinée par toutes ces couleurs de couchers de soleil, ces ciels azurés et ces jolis nuages. Je n’ai pas perdu cette habitude, le ciel me parle toujours autant et même plus que tu ne pourrais l’imaginer. Il est même devenu source de murmures et d’inspiration.

J’écris depuis l’adolescence, mais j’ai repris la plume depuis le départ de maman. J’ai suivi papa sur les réseaux et ensemble nous poétisions. Lui parlait d’amour et moi de spiritualité, de lumière et de paix. Mais, il a rejoint maman voilà trois ans. Je sais qu’il était très apprécié. Sa plume reste, malgré son départ, très lue. Mon papounet chéri, José Delattre, rêvait d’être publié. J’ai donc réalisé son rêve à titre postume et je continue ma mission de partage sous leurs ailes.

J: Selon toi, existe-t-il une recette du bonheur?

E.L.: Sans doute, mais je ne l’ai pas encore trouvée. Mes soucis de santé ont tendance à m’empêcher de faire ce dont j’aurais envie mais, pour me libérer, j’écris. Quoi qu’il en soit, pour être heureuse, je pense qu’il faut être authentique, viser l’essentiel, ne pas se compliquer la vie et surtout ne pas trop s’inquiéter.

Prendre la vie comme elle vient, avec le sourire. Chaque jour, pratiquer la gratitude, avoir des pensées positives, éviter de fréquenter les personnes négatives.

Malgré tout ce qui se passe, garder l’espoir comme un flambeau et se dire que « la vie est belle ».

Nous sommes ici pour vivre des expériences censées nous enrichir et nous élever. Combien de temps, nul ne le sait. Alors vivons l’instant présent profondément et dans la joie. Quand l’heure viendra, osons nous dire que nous avons fait de notre mieux, de belles choses, si petites soient-elles et que nous laissons à nos petits-enfants de belles valeurs. Car le bonheur est la seule chose qui se multiplie quand on le partage.

J: Dis-moi, qu’est-ce que la pandémie t’a apporté de positif dans la vie?

Plus de connexion avec la nature, avec l’univers, un voyage intérieur. Donc, une profonde recherche spirituelle, car il faut savoir que mon frère a été hospitalisé en novembre 2020 et papa, en janvier 2021. L’un sortait du coma quand l’autre y plongeait. Ils ne se sont jamais revus!

Ce fut une période intense et douloureuse. Papa nous a quitté fin janvier. Quant à mon frère, il garde des séquelles de ce virus. Cette pandémie m’a énormément marquée, j’ai beaucoup prié pour toutes ces personnes qui ont été enlevées à leur famille. J’ai aussi beaucoup écrit! J’ai été émerveillée par cette nature qui reprenait ses droits. Je pensais sincèrement que ça ouvrirait les consciences, mais ce fut l’effet inverse. Deux ans plus tard, il y a encore plus de bateaux, d’avions. L’humanité n’a rien retenu de cette pandémie, comme elle ne retient rien des guerres du passé. Aucune leçon ne semble être tirée de l’histoire de ce monde. Quel gâchis!

J: Sur une échelle de 1 à 10, quel serait le niveau de ton bonheur?

E.L.: Je dirais 7. Je viens de perdre ma belle-maman et j’ai énormément de douleurs. Pour le moment, la tristesse et les douleurs forment un tsunami qu’il m’est difficile de contrôler. Mais, je continue de penser que la vie est belle.

J: Aimerais-tu ajouter autre chose à cet entretien?

E.L.: « Le bonheur est une étincelle d’amour qui éclate de rire. » – Elea Laureen

J: Et pour terminer, quelle est ta citation sur le bonheur préférée?

« Le bonheur est un trésor authentique. La moindre seconde perdue est un joyau qui s’échappe. Chaque instant de plaisir se doit d’être vécu sans peur du lendemain au risque de se priver d’avenir.« 

– F. Danteronera
J : MERCI DE T’ÊTRE SI BIEN PRÊTÉE AU JEU  » Le bonheur selon… Elea Laureen « ! JE SUIS CERTAINE QUE PLUSIEURS SERONT RAVIS D’EN CONNAÎTRE DAVANTAGE SUR TOI.

Tu as envie de lire la poésie d’Elea Laureen…
Soupir d’une plume de lyre – Poésie sensitive
Les oiseaux se cachent

Alors, si tout comme elle, tu aimerais participer à: Le bonheur selon…, je t’invite à m’envoyer un courriel à josee@desmotsetdesimages.com et il me fera plaisir de te faire parvenir les questions.

Le bonheur selon… Mélanie

Aujourd’hui, j’ai le plaisir d’échanger sur le thème du bonheur avec Mélanie. Elle est québécoise et habite en banlieue de Montréal. Passionnée d’écriture et de nature curieuse, elle adore communiquer avec les gens et aussi nous partager ses découvertes. À la fin de cette entrevue, tu trouveras le lien vers son blogue que je t’invite à parcourir. Enfin, le bonheur selon… Mélanie.

J : Mélanie, selon toi, qu’est-ce que le bonheur?

M : Pour moi, le bonheur est d’abord et avant tout, l’absence de véritables soucis. Les petits tracas font partie de la vie et peuvent cohabiter avec le bonheur. Du moins, avec le mien. ☺

Le bonheur, c’est aussi un état d’esprit

C’est un état d’esprit qu’on peut atteindre, maintenir et amplifier quand on se connaît bien soi-même, qu’on connaît ses besoins, ses valeurs et ses limites et que l’on fait en sorte de les respecter le plus souvent possible. 

Le bonheur est aussi pour moi directement lié à la simplicité.

Selon moi, il n’y a que le bonheur simple.

Le bonheur compliqué, je n’y crois pas trop!

Donc, je pense qu’on gagne beaucoup en bonheur lorsqu’on simplifie sa vie au quotidien et qu’on élimine autant que possible le superflu.

J : Dis-moi, de quoi as-tu besoin pour être heureuse?

M : Je dirais que je n’ai pas besoin de grand-chose. Du moins, je n’ai pas besoin de beaucoup de choses matérielles.

J’ai besoin de me sentir aimée, appréciée et en sécurité. J’ai besoin de projets, d’une certaine liberté, de pouvoir créer et de m’accomplir. J’ai besoin d’une certaine paix d’esprit. J’ai aussi besoin de sentir que mon entourage va bien.

J : Et qu’est-ce qui te procure de la joie au quotidien?

M: Les moments en famille me procurent beaucoup de joie au quotidien. J’aime particulièrement lorsqu’on mange tous ensemble, qu’on se raconte notre journée et qu’on s’amuse à se poser des questions de connaissances générales à la table. C’est un rituel qui amuse beaucoup les enfants et qui créé de beaux moments de connexion.

J’apprécie aussi grandement mon premier café du matin.

Et manger des sushis! Je m’amuse à dire que j’aime mieux les sushis que les soucis. ☺ 

Enfin, être dans le moment présent et prendre le temps d’apprécier les petites choses simples de la vie m’apportent de la joie tous les jours. 

J : Selon toi, est-ce qu’il existe une « recette du bonheur »?

M: Je ne crois pas qu’il existe une recette du bonheur. En tout cas, il n’y a pas recette universelle.

Mais je crois que le bonheur et la simplicité marchent main dans la main.

J : Autre chose que tu aimerais ajouter…

M: La nature contribue aussi beaucoup à mon bonheur. Je suis très contemplative. Et très souvent émerveillée.  J’aime le plein air, le camping, le jardinage, le soleil, l’eau, les animaux.

Pour un bonheur simple
Crédit photo: Mélanie, pour un bonheur simple.

J : Une de mes citations préférées est : « Le bonheur c’est comme le sucre à la crème, quand tu en veux, tu t’en fais ».  Quelle est la tienne?

M : Il est difficile de n’en choisir qu’une seule mais ma citation préférée du moment est probablement celle-ci : 

« Les plus belles choses dans la vie ne sont pas des choses. »

– John Ruskin.
J : MERCI MÉLANIE DE T’ÊTRE SI BIEN PRÊTÉE AU JEU! JE SUIS CERTAINE QUE PLUSIEURS SERONT RAVIS D’EN CONNAÎTRE DAVANTAGE SUR TOI

Enfin, pour suivre Mélanie, je t’invite à visiter son blogue  » Pour un bonheur simple « .


Et toi, quels sont tes petits bonheurs au quotidien? Tu aimerais jouer le jeu et répondre à quelques unes de mes questions? Fais-moi parvenir un courriel à jos.cousineau@gmail.com et je te ferai parvenir les questions.

Pour lire les entrevues précédentes, je t’invite à consulter la catégorie : Le bonheur selon…

Le bonheur selon…

En 2019, j’ai eu l’idée d’ouvrir un coin de mon blogue aux gens que je côtoie dans la vie ou sur Internet en leur demandant de répondre, bien simplement, à quelques questions portant sur le bonheur.

Depuis, plusieurs ont répondu à l’appel.  N’ayant rien publié sous cette catégorie depuis quelque temps, j’ai le goût de relancer l’idée… je suis doncà la recherche de nouvelles participantes qui ont le bonheur facile et qui aimeraient en parler.

(Parenthèse) Si tu as un blogue, tu pourras en profiter pour en faire la promotion car je peux inclure un lien qui t’amènera certainement quelques visites.

C’est quelque chose qui t’intéresse? 

Envoie-moi un message par courriel  et il me fera plaisir de te faire parvenir le questionnaire.

À très bientôt!

Courriel: jos.cousineau@gmail.com

Le bonheur selon… Perrine de Souriez Rose

Après un an d’absence, je reviens avec « Le bonheur selon…« . Ce mois-ci, je suggérais aux membres du groupe La blogo qui déchire, de faire une entrevue. J’ai proposé « Le bonheur selon… » sur le groupe et Perrine de Souriez Rose a accepté de répondre à mes questions.😉

Alors, si tout comme elle, tu aimerais participer, je t’invite à m’envoyer un courriel à jos.cousineau@gmail.com et il me fera plaisir de te faire parvenir quelques questions.

Débutons immédiatement l’entrevue avec Perrine, car c’est bien pour ça que tu es ici, non?


Entrevue sur le bonheur

Avec Perrine de Souriez Rose

J : Dis-moi, Perrine, selon toi, qu’est ce que le bonheur?

P : Le bonheur c’est ma motivation dans la vie ! Pour moi au début c’est un travail; comprendre qu’il se trouve partout autour de nous, qu’il nous suffit d’ouvrir les yeux pour le trouver et quand on tombe dessus, on s’amuse à le chercher partout, puis… Il entre dans notre vie et devient habituel, il est bel et bien là et on se sent bien. 

J : De quoi as-tu besoin pour être heureuse?

P : Je n’ai pas besoin de grand chose pour être heureuse car le bonheur se trouve dans les choses simples de la vie. Pour moi ce sont, par exemple, les câlins avec ma famille, les oiseaux qui viennent manger sur la terrasse, mon petit-déjeuner avec ma purée d’amande, m’habiller en rose, échanger à distance avec des personnes qui parlent avec le coeur, observer un papillon, tremper les pieds dans la rivière, faire des projets, le moment d’aller me coucher et de retrouver mon carnet de gratitude…

J : Qu’est-ce qui te rendrait plus heureuse? / Que manque-t-il à ton bonheur?

P : Ma petite santé est le frein à ma vie. Même si j’ai accepté mes maladies et que je pense être devenue résiliente, je suis limitée dans mes actions et je limite mes proches… C’est dur. Cultiver le bonheur est justement l’une de mes principales thérapies; je rebondis vite face aux difficultés.

J : Qu’est-ce qui te procure de la joie au quotidien?

P : Tout ce que j’ai déjà pu énoncer en répondant à la deuxième question et ma famille est ma raison de vivre. Ma vie a merveilleusement changé depuis que j’ai rencontré l’homme de ma vie. La maladie m’a énormément ouvert les yeux sur la vie également, je ne m’y étais jamais autant intéressée avant. Finalement, sans ces soucis, je n’aurais peut être jamais été aussi proche du bonheur que maintenant.

J : Et maintenant, si tu me parlais d’une de tes passions.

P : Je ne suis pas sûre que l’on puisse utiliser le terme de « passions », mais j’adore la vie que je me suis choisie. Je travaille à mon compte et à mon rythme dans la relation d’aide, qui elle-même, m’aide. C’est à dire qu’en apportant mon écoute et mes conseils lors de mes consultations en naturopathie et en psychologie positive (dite « science du bonheur » d’ailleurs), je contribue moi-même à ma propre thérapie, je m’épanouis. Le fait que je puisse apporter des solutions, des sourires, une oreille attentive bienveillante et surtout sans jugement, partager un simple échange presque amical… me procure du bonheur. En dehors, j’échange également beaucoup sur les réseaux sociaux et c’est un vrai plaisir. Tous les jours, je dévore aussi mes livres, afin de réviser et de continuer d’apprendre. Me coucher le soir en me disant que j’ai encore appris quelque chose fait partie de mes objectifs de vie et je le conseille fortement à tous.

J : Je comprends que ton travail te passionne! Et tu fais une vie comme tu l’aimes, n’est-ce pas ça le bonheur? Dis-moi, lorsque je regarde autour de moi, je vois des gens pour qui la pandémie a apporté beaucoup de positif dans leur vie, dirais-tu qu’elle en a apporté dans la tienne?

P : Et bien la pandémie n’a rien eu de vraiment positif dans ma vie… Les confinements ne m’ont pas vraiment changé mon mode de vie, car, de part mes handicaps je préfère être chez moi, c’est là que je m’y sens déjà le plus en sécurité à la base. Par contre, je pense que ce virus a accentué mes anxiétés et du coup je rame pour les atténuer, mais j’ai les outils pour, j’y arrive. 🙂 Cela m’a apporté, et continue toujours, de la colère aussi. Je suis inquiète de la situation actuelle du pays mais chaque difficulté affrontée rend plus fort, donc le positif c’est que l’on réalise qu’on franchit tout, qu’on y arrive, comme dans la maladie au final. Nous pouvons toujours parler de résilience je pense et on en ressort toujours plus fier, plus satisfait dans la vie.

J : Sur une échelle de 1 à 10, quel serait le niveau de ton bonheur.

P : Je dirais que mon niveau de bonheur se situe à 7. Encore certaines choses à travailler, la vie est dure mais belle.

J : Ma citation préférée est : « Le bonheur c’est comme le sucre à la crème, quand tu en veux, tu t’en fais ». Quelle est ta citation préférée?

P : Il y a plusieurs citations qui m’inspirent avec lesquelles je me sens en phase, en voici quelques unes :

  • « Je crois en la couleur rose. Je crois que le rire est la meilleure façon de brûler des calories. Je crois aux baisers, beaucoup de baisers. Je crois qu’il faut être forte quand tout semble aller mal. Je crois que les filles joyeuses sont les plus jolies. Je crois que demain est un autre jour et je crois aux miracles« . 
  • « La force qui est en chacun de nous est notre plus grand médecin« .
  •  « Quand on voit le beau, on a plus de courage et de force pour traverser les difficultés. »
  •  « Il y a une foule de petits bonheurs qui suffisent pour parfumer la vie. »
J : MERCI PEP DE T’ÊTRE SI BIEN PRÊTÉE AU JEU! JE SUIS CERTAINE QUE PLUSIEURS SERONT RAVIS D’EN CONNAÎTRE DAVANTAGE SUR TOI.

Enfin, pour suivre Pep Rose, je t’invite à visiter son blogue : Souriez rose

Pour lire les entrevues précédentes, je t’invite à consulter la catégorie : Le bonheur selon…

Le bonheur selon… Mathieu

Après des mois d’absence, je reviens avec « Le bonheur selon…« . Ce mois-ci, Mathieu, du groupe « Le rendez-vous des blogueurs« , nous proposait « Un interview d’un membre » et j’ai tout de suite pensé à mes questions sur le thème du bonheur. Alors qui de mieux que Mathieu, l’administrateur du groupe, pour ouvrir le bal! 😉

Alors, si tout comme lui, tu aimerais participer, je t’invite à m’envoyer un courriel à jos.cousineau@gmail.com et il me fera plaisir de te faire parvenir quelques questions.

Débutons immédiatement l’entrevue avec Mathieu, car c’est bien pour ça que tu es ici, non?


ENTREVUE SUR LE BONHEUR

avec Mathieu Turgeon

J : Mathieu, pour débuter, j’aimerais que tu nous parles de ta conception du bonheur.

M : Selon moi, le bonheur se trouve dans les petites choses de la vie. Un film collé sur le divan avec ma chérie (et souvent nos deux chiens ha ha!), une sortie en bateau au chalet, un souper en famille, une soirée entre amis, un match de hockey à la télé…

J : Et si je te demandais de me citer un moment heureux de ta vie…

M : Une image vaut mille mots!

J : Ah! J’aime ça, ça vient chercher le sujet de mon blogue… Des mots et des images!

Photo de l’album personnel de Mathieu Turgeon

J : Quelles sont tes passions dans la vie?

Photo : album personnel de Mathieu Turgeon

M : Il y en a plusieurs! La Rubrique de tout et de rien en est une, bien entendu! J’aime aussi les jeux vidéo, la lecture, les séries télé et les films. Depuis peu, je m’intéresse également à la marche en montagne.

Photo : Album personnel de Mathieu Turgeon


J : Selon toi, est-ce qu’il existe une « recette du bonheur »?

M : Il n’en existe pas une seule. Selon moi, comme nous sommes tous uniques, il y en a une pour chaque personne!

J : Complètement d’accord avec toi Mathieu, chacun sa recette.

J : Qu’est-ce que la pandémie a eu de positif dans ta vie?

M : Étrangement, parce qu’on s’entend que ce n’est pas une situation évidente, beaucoup de choses!

Je suis en télétravail depuis la mi-mars, ce qui me permet de me lever plus tard, d’être au travail en deux minutes (au lieu des 20-30 minutes de voitures pour se rendre au bureau, de luncher avec ma chérie et même de jouer au ballon avec mon chien avant de retourner travailler pour l’après-midi. À 16h, je suis déjà à la maison pour le début de la soirée.

J : Beaucoup d’avantages à ce que je vois!

J : Sur une échelle de 1 à 10, quel serait le niveau de ton bonheur?

M : Je dirais 7 ou 8 sur 10. Depuis quelques temps, j’ai des problèmes de sommeil, ce qui cause parfois un manque d’énergie et de l’impatience.
Mais en général, mis à part le sommeil, j’ai une bonne vie, alors ça va bien!

J : Finalement, il y a autre chose que tu aimerais ajouter avant de terminer Mathieu?

M : Côté blogging, participer à des collaborations m’apporte beaucoup de bonheur. Merci Josée pour cette occasion!


J : Ma citation préférée est : « Le bonheur c’est comme le sucre à la crème, quand tu en veux, tu t’en fais ». Mathieu, quelle est ta citation préférée?


M : J’ai toujours aimé « Tout vient à point à qui sait attendre ». Pour moi, elle ne signifie pas de ne rien faire et d’attendre que ce qu’on veut nous tombe dessus, mais de travailler pour et d’être patient, de persévérer.

J : Merci Mathieu de t’être si bien prêté au jeu! Je suis certaine que plusieurs seront ravis d’en connaître davantage sur toi.


Pour lire les autres entrevues, je t’invite à consulter la catégorie : Le bonheur selon…

Le bonheur selon… Jessica

Aujourd’hui, c’est Jessica qui nous présente sa vision du bonheur. Le bonheur selon Jessica. Bonne lecture!

Jessica, selon toi, qu’est-ce que le bonheur?

Je crois que ce qui pourrait le plus résumer comment je vois le bonheur est une citation de Maya Angelou qui va comme suit:

« Le succès, c’est s’aimer soi-même, aimer ce que l’on fait et aimer comment on le fait. »

Bref, quand tu as appris ou que tu es en train d’apprendre à te connaître (ce qui te compose, ce que tu veux, ce que tu as besoin), quand tu as une activité qui t’amène un revenu ou pas, mais qui te permet de te sentir utile à quelque part et que tu en retires de la satisfaction, de la joie, du plaisir, voir de la reconnaissance, tu en viens à aimer ton quotidien.

Aussi, la gratitude. Reconnaître les petites, moyennes et grandes choses (et souvent ce sont les petites choses qui sont en vérité les grandes choses) qui t’apportent du bien au quotidien. Je ne dis pas de se complaire dans ce que l’on a et de ne plus vouloir évoluer, de ne pas vouloir plus, mais quand, pour des raisons de santé, de vie, de relations, financières, tu ne peux pas aspirer (pour le moment) à plus, quand tu en viens à trouver difficilement un peu d’espoir en l’avenir.

Citation sur le bonheur
Crédit photo: Josée Cousineau

Reconnaître qu’il y a déjà un peu ou beaucoup de bien dans ta vie actuelle t’aide à retrouver un peu de bonheur malgré la noirceur ou la lourdeur qui peuvent envahir nos vies.

D’après toi, qu’as-tu besoin pour être heureuse dans la vie?

En ce début de trentaine, je dirais que je recherche énormément la simplicité et l’authentique, le vrai. Je ne sais pas si c’est le fait de vieillir ou le fait que je vis depuis plusieurs années avec des maladies chroniques, mais maintenant, j’ai besoin de concentrer mes énergies physiques, mentales et financières dans ce qui va vraiment me nourrir l’esprit et le cœur.

Les relations saines et authentiques, le respect et de réelles actions qui vont dans le sens d’agir avec affection dans ce que je donne et reçois. Je tente d’organiser mon environnement pour que je sente que je participe à mettre et à recevoir du positif réel un peu chaque jour.

  • Nourrir des oiseaux et les regarder dans leur beauté;
  • Aider des chats délaissés, mal en points et vivre des réussites avec eux.
  • Entretenir des relations avec les autres et avec moi-même où il y a autant de compassion que d’espoir pour le bien-être futur de chacun.

Qu’est-ce qui te procure de la joie au quotidien?

Je crois que mon texte « Proche de la perfection » résume assez bien les moments où je me sens bien avec qui je suis et ce que je fais. Quand je pose des gestes petits ou grands qui font que je peux exprimer mon affection, voir aider et dans lesquels je reçois de l’affection ou la satisfaction d’avoir apporté du positif (réel parce que je le vois de mes yeux vus et non pas mon égo qui me dit que je suis dont fine pis bonne) dans la vie de quelqu’un que j’aime ou tout être vivant (une plante qui revient à la vie, c’est tout aussi très chouette à observer!) Quand je réussis à faire de quoi de bien, à rendre le monde plus beau, au quotidien, je suis contente.

Pour terminer, j’aimerais que tu nous parles de tes passions

Je crois que c’est presque devenu ma marque de commerce, mais mes grandes passions dans la vie, je le répète sur toutes les plateformes et à toutes les occasions où j’ai à me décrire, ce sont l’humain et les animaux. 

L’humain dans ce qu’il est, vit, pense…donc la psycho, la sociologie, la littérature er la philo dans comment ils nous présentent l’expérience humaine. Les relations humaines, la relation à soi, l’humain dans comment il vit sa société et l’influence en étant ce qu’il est et ce qu’il choisit de faire. 

Les animaux autant domestiques que sauvages. Je les vois vraiment comme nos compagnons sur terre et je les aime vraiment beaucoup. J’aime les observer, apprendre à les connaître et les aider si je le peux.


Merci Jessica d’avoir pris le temps de nous entretenir sur ce que représente le bonheur pour toi dans la vie de tous les jours.


Pour lire d’autres billets du même genre, je t’invite à te rendre sur la catégorie: Le Bonheur selon…

Pour recevoir ma lettre d’amitié, complète le formulaire suivant:

Abonnez-vous à notre infolettre et rejoignez les 83 autres abonnés.


Le bonheur selon… Isabelle

Le bonheur selon… revient!

Cette fois-ci, j’ai le bonheur de te présenter Isabelle qui tient le blogue: Les hauts et les bas d’une jardinière ordinaire. Nul besoin de mentionner qu’une de ses passions est le jardinage! Par contre, je découvre que le blogging est également une passion pour elle… et oui, elle n’a pas un blogue, mais deux! Les petites jasettes.

Isabelle parmi ses fleurs!

Maintenant, voyons voir ce qu’elle a à nous confier sur sa vision du bonheur.


Isabelle, pour débuter j’aimerais que tu partages avec nous ta conception du bonheur.

Le bonheur, pour moi, ce n’est pas une grande chose après laquelle il faut courir; c’est la somme de tous les petits bonheurs, les petits plaisirs qu’on a la chance de vivre au quotidien. C’est être heureux de se lever le matin parce qu’on sait que, même si la journée peut être dure, au final, il y aura quand même eu quelque chose de bon et de positif qu’on aura vécu.

Des mots et des images

De quoi as-tu besoin pour être heureuse ?

De stabilité, d’harmonie autour de moi (autant que possible!), de ma famille et de mes amis mais aussi de moments qui m’appartiennent complètement.

Parle-moi d’un moment heureux de ta vie.

La naissance de mes enfants, un moment tellement heureux que j’ai eu la chance de vivre deux fois. Ça été un gros coup de foudre, le plus fort moment d’amour de ma vie, une connexion instantanée avec chacun d’eux, dès que je leur ai vu la binette.

Et au quotidien, qu’est-ce qui te procure de la joie ?

Les petits plaisirs de la vie : mon thé du matin, voir le soleil, jaser avec mes enfants et mon mari, rire, regarder une émission que j’aime, faire de l’artisanat, mes chats, une bonne bouffe, un coup de fil d’une amie…

En parcourant ton blogue, je vois que le jardinage est une passion pour toi. Tu en as d’autres ?

J’adore faire de l’artisanat : tricot, broderie, bracelets tressés… Je suis aussi fascinée par l’histoire, alors lire un livre ou regarder un documentaire sur ce sujet est toujours un grand plaisir pour moi. J’ai aussi la passion des voyages, pour visiter des sites historiques, justement. Enfin, je suis complètement folle des chats!

Citation VIII (sur commande)

Selon toi, est-ce qu’il existe une « recette du bonheur »?

Je crois qu’on est doué pour le bonheur… ou pas. Si on fait confiance à la vie, si on prend le temps de savourer les bons moments, si on laisse le temps faire son œuvre quand on traverse des moments difficiles et qu’on sait qu’on va finir par retomber sur nos pattes, si on croit que tout finit par déboucher sur du positif, on a plus de facilité à être heureux.

Sur une échelle de 1 à 10, quel serait le niveau de ton bonheur.

Je dirais 8. Pour être parfaitement heureuse, il faudrait que je n’aie jamais à m’inquiéter pour mes enfants et que la maladie n’existe pas… Je pense que c’est un peu utopique!

Pour terminer, une de mes citations préférées est : « Le bonheur c’est comme le sucre à la crème, quand tu en veux, tu t’en fais ».  Quelle est ta citation préférée?

« Quand on se compare, on se console ». Il y a tellement de gens qui vivent des choses atroces dans le monde (famine, guerre, oppression), nos petits malheurs ne sont rien en comparaison! Même ici, au Québec, des gens luttent contre la maladie, la pauvreté, la perte d’un enfant… c’est tellement pire que les problèmes que j’ai eu à gérer jusqu’à maintenant! Alors, quand je m’apitoie un petit peu trop sur moi-même, je pense à tout ceux qui vivent de vrais drames et ça m’aide assez vite à relativiser et à me rendre compte que la vie est vraiment très bonne avec moi.


Merci Isabelle d’avoir pris le temps de partager ta vision du bonheur avec moi. Je suis certaine que mes lectrices (et lecteurs) apprécieront ce billet.


Et toi, tu aimerais, tout comme Isabelle, partager ta conception du bonheur avec moi?

Fais-moi parvenir un courriel à jos.cousineau@gmail.com en me mentionnant pourquoi tu aimerais participer et il me fera plaisir de te faire parvenir quelques questions pour te guider.

Pour lire d’autres billets du même genre, je t’invite à te rendre sur la catégorie: Le Bonheur selon…

Le bonheur selon… Isandre

Le bonheur selon… revient!

Après trois mois d’absence, le bonheur selon… revient. Cette fois-ci, j’ai le bonheur de te présenter Isandre qui tient le blogue: La plume d’Isandre.

Passionnée d’écriture, elle aime également voyager et partager ses découvertes avec nous. Voyons voir ce qu’elle a à nous confier sur sa vision du bonheur.


Et toi, tu aimerais, tout comme Isandre, partager ta conception du bonheur avec moi?

Fais-moi parvenir un courriel à jos.cousineau@gmail.com en me mentionnant pourquoi tu aimerais participer et il me fera plaisir de te faire parvenir quelques questions pour te guider.

Isandre, selon toi, qu’est-ce que le bonheur?

Pour moi, le bonheur est à la fois une sensation et un état, un moment de grâce, où l’on se sent bien tout simplement, et où on oublie tout le reste.

Dis-moi, de quoi as-tu besoin pour être heureuse ?

D’amour, d’amitié, de me sentir en sécurité et de connaître un peu de succès dans quelques domaines. D’avoir une vie stable mais sans me sentir enfermée. D’un certain confort aussi, mais qui permet quand même quelques belles aventures.

Qu’est-ce qui te rendrait plus heureuse ? Que manque-t’il à ton bonheur ?

Actuellement, d’être en bonne santé et de me sentir moins vulnérable. D’être moins fatiguée et moins anxieuse.

Parle-moi d’un moment heureux de ta vie.

J’ai une image d’un instant de ma vie qui est restée pour moi celle du bonheur. Nous sommes au bord du lac Léman, à Genève, en famille, mon mari porte un de nos enfants sur ses épaules,  mes autres enfants et moi sommes à ses côtés, et il fait très beau, nous sommes tout enveloppés de lumière.

Sinon, il y a bien sûr aussi des grands événements heureux dans ma vie, mon mariage, la naissance de mes enfants.

Qu’est-ce qui te procure de la joie au quotidien ?

Mes enfants, mon mari, les bons moments entre amis, les gentilles attentions, mon blog, les livres, le soleil, les belles promenades, les beaux paysages, les fleurs, prendre des photos pour mon compte instagram, regarder des séries captivantes et le chocolat !

J’adore le chocolat aussi!!! Maintenant, j’aimerais que tu me parles de tes passions.

J’ai une passion pour l’écriture depuis toute petite et je l’ai explorée sous beaucoup de formes: auteur de nouvelles, de poésies, journaliste pour un magazine culturel, correspondante de presse locale pour Internet, rédactrice Web et aujourd’hui blogueuse. Quoiqu’il m’arrive dans ma vie, j’ai toujours trouvé le moyen d’écrire d’une manière ou d’une autre.

Le bonheur selon, Isandre. Lecture, écriture… deux de ses passions.

Bien sûr, une autre de mes passions est la lecture, pour moi les deux vont ensemble.

Selon toi, est-ce qu’il existe une recette du bonheur ?

Je vois plutôt le bonheur comme une oeuvre d’art, avec des moments de recherche, des échecs, des expériences, des erreurs, et des moments d’illumination. Je pense même que c’est trop dangereux de voir cela comme une recette, parce qu’il y a trop de gens qui essaient d’imposer leur « recette du bonheur » aux autres (alors qu’en fait, ils ne sont pas heureux…).

Et sur une échelle de 1 à 10, quel est ton niveau actuel de bonheur ?

Le bonheur selon Isandre. Échelle du bonheur selon elle.
Photo prise à la Pointe du Moulin, Ile Perrot.

Actuellement, j’ai une échelle du bonheur très variable à cause de ma santé et de ses influences sur mon humeur. Mais au moins, l’aiguille varie et monte par moments parce qu’il y a eu des périodes ces dernières années où elle était bloquée vers le bas.

C’est déjà la fin, quelque chose que tu aimerais ajouter ?

Josée, je te souhaite ainsi qu’à tous tes lecteurs, d’être très heureuse. Et je te remercie de m’avoir permis de répondre à ce beau questionnaire. Et je voudrais ajouter que lorsque le bonheur est là, il faut en profiter !

Tout à fait, tu as tellement raison! Ma citation préférée est « le bonheur, c’est comme le sucre à la crème, quand tu en veux, tu t’en fais ». Quelle est ta citation préférée ?

Actuellement, c’est « Un voyage de mille lieux commence par un premier pas » – Tao Te King. Mais s’il s’agit d’une citation qui concerne le bonheur, alors c’est « Le bonheur, c’est le moment où ce que tu penses, ce que tu dis et ce que tu es sont en harmonie » – Gandhi, qui renvoie aussi à ma réponse à la 1ère question, et comme cela la boucle est bouclée !

Isandre, merci d’avoir pris le temps de partager ta vision du bonheur avec moi. Je suis certaine que mes lectrices (et lecteurs) apprécieront ce billet.


Pour lire d’autres billets du même genre, je t’invite à te rendre sur la catégorie: Le Bonheur selon…

Le bonheur selon… Josée

Je me présente…

Et oui, c’est à mon tour de vous dire comment je conçois le bonheur! Retraitée depuis maintenant deux ans… et oui, deux ans déjà! Je suis l’auteur des billets que l’on retrouve dans ce cybercarnet. Premièrement, je dirais que la retraite, c’est du bonheur! Du bonheur à savourer à tous les jours.

Comment je décris le bonheur?

Le bonheur, selon moi, se retrouve dans les choses simples au quotidien. Depuis plusieurs années, j’ai cessé de chercher le Bonheur avec un grand B. Je préfère cumuler les petites joies au fil du temps.

Mon truc à moi consiste à énumérer mes gratitudes dans un cahier, et ce, à tous les soirs. Voici quelques exemples de remerciement:

  • Merci pour le bon déjeuner pris en bonne compagnie;
  • Merci pour tous les bons commentaires reçus des gens qui lisent mon cybercarnet;
  • Merci pour ce beau soleil, malgré la température froide de janvier;
  • Merci pour ce café au lait accompagné d’un biscotti maison;

Et ainsi de suite. Pour moi, faire cet exercice me permet de réaliser à quel point la vie est belle et d’apprécier les bons moments de chaque journée.

Une autre façon de lister nos gratitudes qui pourrait t’intéresser: Petits bonheurs en pot

Et de quoi ai-je besoin pour être heureuse?

Je dois avouer que j’ai besoin de peu de choses pour être heureuse. Prendre le temps de savourer les bons moments de la journée, vivre mes passions et comme dirais Marcia Pilote« Faire une vie comme je l’aime ».

Et qu’est-ce qui me procure de la joie au quotidien?

  • La petite routine matinale;
  • L’écriture;
  • La lecture;
  • La photographie;
  • La cuisine… et tout particulièrement les tapas; j’adore essayer de nouvelles recettes.

Et si je te parlais d’une de mes passions.

Difficile de n’en choisir qu’une. Alors, ce que j’ai fait, j’ai jumelé trois de mes passions, soit la lecture, l’écriture et la photographie.

La lecture. Je pourrais me qualifier de rate de bibliothèque. Lorsque je lis, je prends toujours beaucoup de notes qui m’inspirent à m’exprimer à mon tour par le biais de l’écriture. Une des raisons pour laquelle j’ai créé ce cybercarnet. Et finalement, la photographie… un blogue sans photo ne serait pas le même. N’est-ce pas?


 » … la retraite est une occasion de renouer avec ses passions et d’en découvrir de nouvelles. »

Tiré du livre de François Bernatchez, Souriez vous êtes à la retraite

Est-ce qu’il y a une « recette du bonheur »?

La recette du bonheur, selon moi, contient plusieurs ingrédients. Il n’en tient qu’à nous de l’épicer davantage, ou de doser, pour répondre à nos propres besoins.

Le bonheur selon
Citation sur le bonheur

Sur une échelle de 1 à 10, quel serait le niveau de mon bonheur.

Je dirais 9.

Autre chose que j’aimerais ajouter…

Et toi, tu aimerais partager ta conception du bonheur avec moi?

Fais-moi parvenir un courriel à jos.cousineau@gmail.com en me mentionnant pourquoi tu aimerais participer et il me fera plaisir de te faire parvenir quelques questions pour te guider.

Crédit photos: Josée Cousineau, Des mots et des images.